Tendances

"Combien ça coûte" ? : Dans les expositions artisanales, voilà la question que l'on me pose parfois. Sauf que je ne suis pas sûr d'être le mieux placé pour répondre à cette question. En effet, je suis restaurateur d'art, et non antiquaire. Je ne fais aucun commerce, vu que mon métier est d'apporter un service, un savoir faire et de la main d'oeuvre.

Cependant, je peux apporter, après la restauration , une estimation des horloges comtoises. Cette estimation est bien entendu très personnelle et ne tient pas compte des tendances. Elle tient compte de la nature et de l'histoire de cet objet, de mes connaissances personnelles, du travail que j'ai réalisé pour revéler sa vraie nature. Car il est évident que la restauration apportera une valeur ajoutée si le travail est fait dans les règles de l'art et enlèvera au contraire de la valeur si un travail sommaire est effectué.

Si on pouvait parcourir tous les marchés de France, assister aux ventes aux enchères, lire les journaux spécialisés, visiter les antiquaires et brocanteurs, il ne fait aucun doute que nous pourrions connaitre les tendances avec plus de précisions.

L'objectif de cet rubrique est de faire un tour d'horizon des tendances et de faire en sorte que ayez des repères susceptibles de vous guider dans vos recherches.

Comme l'explique le magazine Chinambule, les prix sont ceux donnés par les exposants. Ils constituent de précieux indicateurs mais ne sont pas des références absolues. Les prix varient en fonction des régions, du prestige des manifestations mais aussi "des prétentions du vendeur" comme l'explique le magazine. Les prix dépendent aussi de l'offre et de la demande.

ANTIQUITÉS ET BROCANTES

N ° 76 . Juin 2004 Rubrique"tendances"

Description du magazine : Horloge de parquet du début du XXe siècle, en résineux.

H. 238 cm. Env. 8400 F

1280 euros

 

cette horloge possède son décor d'origine. Ce décor semble assez abîmé sur le bas du plateau. Est-ce que le mouvement fonctionne ? C'est la question qu'il faut poser au vendeur. S'il fonctionne, le vendeur peut-il vous donner un certificat de garantie qui atteste que le mécanisme a été restauré par un spécialiste ? C'est une autre question à poser.

CHINAMBULE
N°2 - Mai 2004
Description du magazine : Horloge en sapin fin XIXe

880 euros

Le décor a disparu, par conséquent la gaine en sapin a perdu une partie essentielle de sa valeur. Voilà pourquoi probablement elle coûte 400 euros de moins que celle que vous pouvez voir à gauche. Le balancier est une lentille toute simple et a évidemment moins de prestige que le balancier de gauche.

Dans les deux cas, c'est le travail de restauration qui redonnera un vrai éclat à ses deux horloges qui ont un potentiel et un intérêt certain.