LE PETIT HORLOGER


 Préface

Nos jeunes lecteurs qui, aujourd'hui, consultent à leur aise les horloges attachées aux monuments publics, les pendules de tous genres dans leurs maisons et les montres élégantes à la portée de chacun, ne peuvent guère se rendre compte des difficultés que les anciens avaient à connaître les heures du jour. Pour beaucoup, la marche du soleil était le seul guide ; d'autres, plus favorisés avaient des sabliers ou des clepsydres, horloges à eau, cmbarrassantes et peu régulières.

Les premières horloges à rouages, comme on le verra dans ce récit, n'ont guère paru en public que vers le VIIIème siècle de notre ère et elles étaient bien imparfaites ; mais, peu à peu, des machines plus compliquées furent inventées, avec des carillons joyeux et sonores.

Mais, c'est surtout grâce à Christian Huyghens, que cet art, d'abord tout mécanique, est devenu une science, par 1'application du pendule aux horloges, par la découverte de l'échappement et du r essort à spirale, qui, au lieu du pendule, réglait, dans les montres, les oscillations du balancier,Christian Huyghens, par ces belles inventions, s'est placé au rang des plus grands savants du xvuème siècle. Il a fait bien d'autres découvertes dans diverses sciences, mais c'est simplement commc horloger que nous le présentons à nos jeunes lecteurs. Et que ceux-ci soient tranquille : il ne s'agit pas ici de descriptions scientifiques, mais d'épisodes amusants et très intéressants de la jeunesse du petit horloger.


Pour paraître le 19 Juillet 1924 -collection "les Livres Roses Pour la Jeunesse" - N° 354 - Librairie Larousse

`