La pendule amoureuse Par Nicole Baud


 

 

La Pendule amoureuse

Par Nicole Baud

J'ai été conçue dans un bois délicieux de la forêt jurassienne. Ce qui explique peut-être mes formes rebondies et mes origines dites francomtoises.

J'ai eu longtemps la nostalgie de ce lieu enchanteur. Le pépiement des oiseaux était source de vie, de joie et de renouveau.

Les liens subtils que nous échangions étaient pour moi un recueil de poésies de toutes les sensualités qu'une âme assoiffée de beauté, de lumière et de musique puisse désirer.

J'ai attendu patiemment, adélaïde, votre attachement et les mots que je tentais de vous faire entendre ne recevaient d'écho que lorsque vous et mes vôtres étaient amoureux.

Là, vous comptiez les minutes qui vous séparaient de votre passion, de vos impatiences et votre regard, un peu absent, était alors irisé de nuages pailletés d'amour.

Le tic-tac de ce balancier d'or qui me permet d'attirer votre attention est primordial, car dès que je rentre dans le silence du repos de mes nuits, là où le guide intérieur vient recharger en moi mes vibrations, j'entre également dans votre néant d'apparence. En effet, vous disparaissez à mes yeux et je vous vois apparaitre le matin que plongés encore dans des rêves que j'aimerais bien partager.

Toutefois, lorsque, d'une caresse sur la flanc patiné de mon corps, vous faites vibrer en moi cette partie essentielle qui demeure éternelle, je me retrouve enfin, en quelque sorte, votre amante et alors le temps n'est plus compté.

Si un jour vous entendiez ma voix, le murmure heureux de mes résonances vous semblerait digne d'être écouté.

Oh ! miracle de l'amour que les chantres savent mêler dans leur lyrisme et qu'ils savent communiquer et perpétuer.

Ma mie, mon Adélaïde, vous dont la sensibilité m'émeut, vous qui n'avez qu'une hâte, c'est de dépasser le temps des cadrans, le temps frileux des êtres afin d'accéder à la luminescence heureuse d'ici et maintenant, je sens bien que mon existence va être compromise.

Le repos ne me gêne pas mais je formule une simple prière; c'est que votre écoute ait envie, au-travers de moi, de retrouver le chant soyeux des forêts où tout se feutre, vit et meurt dans la continuité amoureuse que la terre et le ciel savent si bien exprimer pour votre bonheur à vous, les humains.

J'aimerais vous savoir heureux, toujours amoureux et pour cela je vous suggérerais de visualiser l'aura de mes printemps, étés automnes et hivers, non plus avec cette restriction de retenir le temps que vous avez vous-mêmes installé sur cette terre battue par vos idéologies rationnelles, vos dépendances chronobiologiques qui emprisonnent vos instants joyeux d'existence en carcans frelatés, mais avec une conscience élargie de vrais vivants:

Adélaïde, vous qui savez explorer le passé et voir l'avenir par la fenêtre ouverte sur vos pensées, je vous en conjure, votre sérénité ne viendra qu'en réalisant avec moi, cette paix que j'aspire à vous communiquer. Entendez-là, écoutez mon coeur dont l'intelligence est le berceau de tout ce qui vit, à vécu et vivra.

Je vous confie à vous qui traversez le temps dont le rouet des jours fait la dentelle des saisons. L'univers est en vous, moi, il est présence unique d'évolution et de révolution de l'esprit.

OYEZ !

FIN

Ce poéme est extrait de l'ouvrage Le temps immobile

 

 

Quelques mots au sujet de l'auteur

 

Nicole Baud a écrit de nombreux ouvrages. Poésies et histoires. Elle écrit actuellement dans la revue "l'Ere Nouvelle" et a écrit dans plusieurs revues de nature et d'environnement.

Ses ouvrages sont vendus :

Pour les recueils : 70 Fr ( port compris )

Pour les livres : 110 Fr ( port compris )

Il suffit pour obtenir d'en faire la demande contre un chèque libellé en son nom :

Nicole Baud 36, rue Franklin 03100 - Montluçon

Tel : 04 70 05 91 20

Les livres de Nicole Baud
  • "Au nom de la vraie vie"
  • "Formalités à remplir pour devenir un amant"
  • "Au gré du vent et de l'arc-en-ciel"
  • "Le bien-être grace au cuivre tissé"
  • "Le temps immobile"