Entretien

Entretien du mouvement de l'horloge :

Il n'y a aucun risque à faire avancer les aiguilles dans le sens normal de la marche pour une remise à l'heure, sans attendre le décompte des sonneries .Il ne faut jamais amener les aiguilles en sens inverse de la marche au-delà du déclenchement de l'heure et de la demie, c'est à dire que le VI et le XII ne doivent pas être chevauchés à reculons.

Lors du remontage des poids, évitez que ceux-ci heurtent la cage-fer en fin de parcours. Prenez l'habitude de comptabiliser le nombre de tours. Il vous suffira de ralentir au dernier.

Un huilage est nécessaire tous les 10 ans( huile d'horlogerie ou huile de vaseline ). Une goutte suffit , que l'on dépose à l'extrémité de chaque axe , sur les pivots de chaque mobile ( les pièces qui tournent ). Attention , il ne faut pas appliquer d'huile sur les roues dentées en laiton ou sur les pignons en acier. Seule la roue d'échappement, ainsi que l'ancre doivent être huilées comme les bouts d'axe et les pivots cités précedemment.

Entretien de la gaine de l'horloge :

 Ne jamais utiliser l'eau pour un quelconque nettoyage. Il n'y a pas de pire ennemi pour le décor.

Si vous avez des doutes quant à la vétusté de la gaine en sapin et pour éviter que la vermine ne s'installe ou prolifère, il est bon d'appliquer au pinceau de manière abondante, à l'intérieur du boîtier et derrière toutes les parties non décorées, un produit fongicide préventif et curatif. Ce produit ne doit pas être appliqué sur le décor peint.

Il n'y a aucun risque à cirer la surface de la gaine, à condition d'utiliser une cire incolore, de préférence à base de cire d'abeille et de térébenthine. Cette opération est même recommandées dans la plupart des cas , car la cire naturelle présente de bonnes compatibilités avec les produits anciens entrant dans la composition du décor. L'application de cette cire à pour effet de nourrir le bois et de le protéger car, en séchant, la pellicule de surface forme un écran contre les agressions extérieures, notamment celles de la lumière.

Quand une gaine d'horloge à été convenablement restaurée ou décorée selon la technique ancienne , en utilisant les mêmes produits , il est tout à fait possible de patiner la surface en appliquant une cire teintées . Dans ce cas , la patine restera superficielle et ne risquera pas d'altérer le décor d'origine , ce dernier étant efficacement protégé par un vernis approprié . Il sera toujours possible , plus tard , d'enlever cette couche superficielle sans endommager le décor , en utisant de l'essence de térébenthine.